Montréal octroie 7,47 millions aux festivals

Le Festival international de jazz de Montréal est parmi les événements dont le financement a été reconduit.
Photo: Victor Diaz Lamich Le Festival international de jazz de Montréal est parmi les événements dont le financement a été reconduit.

Montréal a reconduit l’aide financière accordée aux grands événements culturels, et 11 festivals montréalais se partageront un montant de 7,47 millions au cours des deux prochaines années, a fait savoir la Ville mercredi.

Pour 2016 et 2017, le Festival international de jazz de Montréal recevra une somme annuelle de 600 000 $, tout comme le Festival Juste pour rire, Montréal complètement cirque et Montréal en lumière. Les FrancoFolies de Montréal et le Festival TransAmériques auront droit à 325 000 $, alors que le Festival du nouveau cinéma touchera 180 000 $, les Rendez-vous du cinéma québécois 150 000 $, le festival Mode Design Montréal 135 000 $, et le Festival international Nuits d’Afrique 120 000 $.

Tous ces événements avaient reçu une aide financière l’an dernier, mais à la liste s’ajoute cette année le festival Fantasia, qui aura droit à 100 000 $.

À ces sommes s’ajoutera un montant de 215 000 $ qui sera destiné aux vitrines et marchés culturels, qui, l’an dernier, avaient bénéficié d’une aide de 170 000 $.

Augmentation de 12 %

Globalement, la contribution financière de Montréal à la faveur des grands événements culturels a augmenté de 12 %, passant de 3,525 millions l’an dernier à 3,95 millions en 2016, a-t-on précisé à la Ville. En confirmant son aide financière pour les deux prochaines années, l’administration Coderre dit vouloir assurer une plus grande stabilité des activités offertes par ces organisations.

Pour sa part, le Festival des films du monde (FFM), dont la Ville avait coupé le financement en 2014, n’apparaît pas sur la liste des privilégiés. En octobre dernier, le maire Denis Coderre avait indiqué son intention de rencontrer le président du FFM, Serge Losique, pour discuter de l’avenir de l’événement. La Ville n’a pas été en mesure, mercredi, de dire si le financement pourrait être rétabli.

Certains grands événements au Québec sont en difficulté financière, affirmait l’an dernier le Regroupement des événements majeurs internationaux (REMI) qui avait lancé un cri d’alarme, pressant Ottawa et Québec de revoir à la hausse leur financement.

Les fonds versés par la Ville de Montréal proviennent d’une aide financière du gouvernement du Québec accordée dans le cadre de l’Entente Montréal 2025.