Lumière au clocher

Photo: - Le Devoir

L'église Saint-Jacques au haut clocher accoudé rue Saint-Denis au pavillon Judith-Jasmin de l'UQAM est depuis hier un magnifique écran de poésie et de lumière. Même qu'il offre en prime un cours d'histoire.

Dès 18h, à la nuit tombée, il se réinvente en flocons, tête d'Amérindien, arrivée des Français puis des Anglais, sang répandu, totem, embrasements divers — car cette église brûla plusieurs fois — tous drapeaux au vent avec apothéose en fermeture éclair. Des origines à la modernité, le spectacle roule en continu toute la soirée jusqu'au 19 mars. Oeuvre du grand gourou français de l'illumination Xavier de Richemont, commandée par le Quartier des spectacles dans le cadre de l'événement Luminothérapie, Feu l'indien sur la place Pasteur, entre De Maisonneuve et Sainte-Catherine, est un enchantement. L'artiste précise avoir travaillé en amont à partir de documents d'archives pour illustrer en près d'une demi-heure cet hommage à Montréal sur façade d'église qui mérite qu'on s'y gèle les pieds en l'admirant.

À voir en vidéo