Borderline, le film de Lyne Charlebois, sera interdit aux moins de 16 ans

Le film Borderline de la réalisatrice Lyne Charlebois sera interdit aux moins de 16 ans.

La Régie du cinéma a jugé que le film méritait ce classement en raison de son thème complexe et bouleversant, de sa présentation d'un mode de vie destructeur et de l'intensité de ses images érotiques. Selon la Régie, cette oeuvre risque de troubler les jeunes adolescents.

Le film raconte l'histoire d'une jeune femme, Kiki, incarnée par la comédienne Isabelle Blais, qui se réfugie dans des aventures sexuelles et des pratiques automutilatoires afin de combler son manque d'amour-propre.

Interrogée par Le Journal de Montréal, Isabelle Blais a indiqué que le film aurait très bien pu hériter d'une cote de 13 ans et plus, compte tenu de l'évolution des moeurs québécoises. Selon elle, pour comprendre le personnage, il faut montrer ces scènes de nu et d'intimité.

La réalisatrice, Lyne Charlebois, se réjouit de son côté que le film n'ait pas obtenu la mention «réservé aux 18 ans et plus». Et elle demeure sceptique quant à l'impact que les scènes d'ordre sexuel ont sur les décisions de la Régie du cinéma. Mme Charlebois trouve en outre aberrant qu'on puisse montrer des films où les gens s'entretuent mais que, quand il est question de sexualité, «on grimpe au plafond».

Borderline sort en salle le 8 février. Outre Isabelle Blais, il met en vedette Angèle Coutu, Sylvie Drapeau, Pierre-Luc Brillant, Jean-Hugues Anglade et Antoine Bertrand.