18es FrancoFolies de Montréal - L'électrochoc Katerine

Photo: Jacques Grenier

Le public s'est fait aller le popotin sur la piste de danse hier, au rythme de la musique électrochoc du plus savoureusement dévergondé des artistes de la chanson française.

(Philippe) Katerine et son «groupe rock un peu sauvage» ont envahi la scène du Spectrum un seul soir, dans le cadre des FrancoFolies, un des musts du festival. Avec ses quatre musiciens, Katerine a fait encore une fois la démonstration de son talent à déjouer les attentes musicales, troquant le tête-à-tête avec son groovebox, qui a servi à la création de son dernier album Robots après tout, contre le son électrifiant des instruments et l'énergie grisante des créatures... de chair — rose — et d'os.