Philanthropie

Les dons, encore et toujours nécessaires

Le monde philanthropique parlera lui aussi désormais de l’avant et de l’après-pandémie dans son histoire. Cette année hors de l’ordinaire aura marqué et changé les habitudes des donateurs tout comme les approches des différentes fondations et organisations, tous secteurs confondus. Si la pandémie a fait chuter les dons individuels, les indicateurs sont néanmoins encourageants pour la suite. 
Pouvons-nous alors parler d’un retour à la normalité en philanthropie ? Le don de proximité est-il une mode post-COVID ? Comment expliquer la croissance du don majeur individuel ? L’économie philanthropique est-elle plus ou moins nécessaire, aujourd’hui ? 
Pour souligner la Journée nationale de la philanthropie, le 15 novembre, ce cahier se penche sur ces questions et met en lumière les résultats de la toute dernière étude sur les habitudes philanthropiques des Québécois, réalisée par la firme d’experts-conseils en philanthropie Épisode. Une section complète est aussi réservée aux fondations universitaires, pour qui la philanthropie est un moyen de permettre aux maisons d’enseignement d’accomplir de grandes choses, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur de leurs murs. 

Télécharger la version PDF