Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Hockey

    Les Sabres font table rase

    Encore exclu des séries, Buffalo congédie son entraîneur et son directeur général

    21 avril 2017 |John Wawrow - Associated Press | Hockey
    Le directeur général Tim Murray (gauche) et l’entraîneur-chef Dan Bylsma, photographiés ici en 2015
    Photo: Gary Wiepert Archives Associated Press Le directeur général Tim Murray (gauche) et l’entraîneur-chef Dan Bylsma, photographiés ici en 2015

    Les Sabres de Buffalo ont fait table rase, jeudi, congédiant le directeur général Tim Murray et l’entraîneur-chef Dan Bylsma après que la jeune formation de la Ligue nationale eut raté les séries éliminatoires pour une sixième saison consécutive.

     

    Le propriétaire Terry Pegula en a fait l’annonce jeudi, après avoir passé les deux dernières journées en réunions d’après-saison avec Murray.

     

    « Nous voulons remercier Tim et Dan pour leur travail acharné les efforts qu’ils ont déployés au cours de leur passage avec l’équipe, a déclaré Pegula, qui devrait s’entretenir avec les médias vendredi. Nous leur souhaitons bonne chance. Le processus pour trouver leurs remplaçants est déjà amorcé. »

     

    Murray venait de compléter sa troisième saison complète comme directeur général. Il était responsable de superviser la reconstruction complète des Sabres. Bylsma venait de compléter sa deuxième campagne. Les deux hommes ont toujours trois ans à leur contrat.

    33-37-12
    La fiche compilée cette saison des Sabres, ce qui leur a conféré le dernier rang de la section Atlantique
     

    Après avoir compilé une fiche de 35-36-11 la saison dernière, les Sabres ont pris un pas de recul en 2016-2017 : leur fiche de 33-37-12 leur a conféré le dernier rang de la section Atlantique.

     

    Les Sabres sont maintenant à la recherche de leur cinquième entraîneur-chef depuis que Lindy Ruff a été congédié en février 2013.

     

    Bylsma a quant à lui perdu un deuxième poste en trois ans. Il a fait partie du grand nettoyage à Pittsburgh, au printemps 2014, quand les Penguins avaient aussi congédié le directeur général Ray Shero. Bylsma avait pris en charge les Penguins en février 2009 — lors du congédiement de Michel Therrien — et les avait menés à la conquête de la coupe Stanley.

     

    Murray avait été embauché en janvier 2014 afin de diriger la refonte complète du club, ce qui voulait dire de liquider les vétérans surpayés et se tourner vers de jeunes joueurs. Il avait laissé entendre la semaine dernière que son avenir à Buffalo — comme celui de Bylsma — était incertain. Bien qu’il avait appuyé le retour de Bylsma pour une troisième saison, il avait prévenu que la décision revenait à Pegula.

     

    Le directeur général a accepté la responsabilité des insuccès de l’équipe, notant toutefois qu’elle devait être partagée par le personnel d’entraîneurs et les joueurs. Murray a indiqué que Bylsma devait en exiger davantage de ses joueurs, ajoutant que ces derniers devaient être plus responsables.

     

    L’équipe semblait destinée à participer aux séries, mais une glissade de 1-5-2 à la mi-février l’a exclue du portrait éliminatoire.

     

    « Des changements doivent être apportés, avait dit Murray. Nous devons en demander plus. Alors je dois en demander davantage de Dan. Dan doit en demander davantage aux joueurs. Et je dois en demander davantage de moi-même. »













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.