Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Ski alpin

    Erik Guay rate une porte et ne peut terminer l’épreuve

    17 mars 2017 | Pat Graham - Associated Press à Aspen | Actualités sportives
    Erik Guay en pleine descente
    Photo: Sean M. Haffey Agence France-Presse Erik Guay en pleine descente

    L’Autrichien Hannes Reichelt a remporté le super G des finales de la Coupe du monde, tandis que le Québécois Erik Guay a raté une porte et n’a pu terminer l’épreuve.

     

    Reichelt a franchi le parcours en une minute, 8,22 secondes (1:08,22) pour devancer l’Italien Dominik Paris (1:08,33), vainqueur de la descente la veille, de 11 centièmes. Le Suisse Mauro Caviezel et le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde ont terminé à égalité en troisième place, en 1:08,55.

     

    Le parcours capricieux a fait en sorte que cinq skieurs n’ont pas terminé le parcours, tandis que trois autres ont été disqualifiés, dont le Canadien Dustin Cook. Manuel Osborne-Paradis a terminé 15e.

     

    Guay a quant à lui raté une porte après le deuxième temps de référence. Ses temps étaient proches des meneurs jusque-là et il semblait bien déçu de ne pas avoir pu livrer bataille jusqu’à la fin.

     

    Le Norvégien Kjetil Jansrud, qui était assuré de repartir avec le globe de cristal de la discipline, a terminé neuvième.

     

    Pas reconnu comme un spécialiste des épreuves de vitesse, l’Autrichien Marcel Hirscher s’est inscrit pour effectuer une reconnaissance du parcours qui sera utilisé en slalom et slalom géant. Il a terminé 11e.

     

    Hirscher est de son côté assuré de remporter un sixième globe de cristal consécutif au classement général.













    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.