Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous

    ÉducationFlux RSS de la section Éducation

      Le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, a décidé la semaine dernière de retarder l’implantation du programme dans toutes les écoles.

      Bilan mitigé pour le projet-pilote sur l'éducation sexuelle

      26 avril 2017 | Marco Fortier | Éducation
      Une série de difficultés a marqué la première année du projet-pilote d’éducation à la sexualité dans 18 écoles primaires et secondaires du Québec, révèle un bilan obtenu par «Le Devoir».
      Une série de difficultés a marqué la première année du projet-pilote d’éducation à la sexualité dans 18 écoles primaires et secondaires du Québec, révèle un bilan obtenu par «Le Devoir».
      2 réactions | 3 votes
      Pour une cinquième année, le cégep de Saint-Félicien n’offrira pas son programme en transformation des produits forestiers par manque d’inscriptions.

      Un nombre inhabituel de programmes suspendus dans les cégeps

      24 avril 2017 | Lisa-Marie Gervais | Éducation
      Faute d’inscriptions, un nombre anormalement élevé de programmes seront suspendus dans plusieurs cégeps du Québec dès l’automne prochain. Ce sont les programmes en arts, lettres et sciences humaines qui, pour l’heure, semblent écoper.
      Faute d’inscriptions, un nombre anormalement élevé de programmes seront suspendus dans plusieurs cégeps du Québec dès l’automne prochain. Ce sont les programmes en arts, lettres et sciences humaines qui, pour l’heure, semblent écoper.
      5 réactions | 11 votes
      Le Mouvement laïque québécois craint de voir la faculté de l’UL contribuer à la «montée, un peu épeurante», de l’Église évangélique au Québec.
      Éducation

      La religion investit l’université

      22 avril 2017 | Marco Bélair-Cirino | Éducation
      La Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval tire le diable par la queue. «Le dos au mur», le doyen Gilles Routhier a décidé de la sauver, quitte à rompre avec les traditions.
      Il procédera dans quelques semaines à l’embauche du premier professeur de tradition protestante évangélique.
      La Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval tire le diable par la queue. «Le dos au mur», le doyen Gilles Routhier a décidé de la sauver, quitte à rompre avec les traditions.
      Il procédera dans quelques semaines à l’embauche du premier professeur de tradition protestante évangélique.
      32 réactions | 28 votes
    • Broche à foin

      19 avril 2017 | Francine Pelletier | Éducation
      La conjugaison du plus-que-parfait du subjonctif ou la déclinaison du théorème de Pythagore (a2 + b2 = c2) ne sont pas, vous en conviendrez, l’entrée en matière rêvée pour une discussion sur la...
      La conjugaison du plus-que-parfait du subjonctif ou la déclinaison du théorème de Pythagore...
      29 réactions | 65 votes
      La boisson Rise Kombucha, embouteillée dans l’arrondissement de Saint-Laurent, a été retirée des tablettes d’un café de l’Université de Montréal en raison d’un contrat d’exclusivité avec Pepsi.

      Un Pepsi avec votre diplôme?

      18 avril 2017 | Marco Fortier | Éducation
      Le café étudiant du Département de nutrition de l’Université de Montréal vendait jusqu’à récemment du Rise Kombucha, une boisson gazeuse très populaire chez les étudiants.
      Le café étudiant du Département de nutrition de l’Université de Montréal vendait jusqu’à récemment du Rise Kombucha, une boisson gazeuse très populaire chez les étudiants.
      10 réactions | 26 votes
      Vue du pavillon Marguerite-d’Youville, qui loge actuellement entre autres la Faculté de théologie et de sciences des religions.
      Université de Montréal

      La Faculté de théologie devient l’Institut d’études religieuses

      15 avril 2017 | Hélène Roulot-Ganzmann | Éducation
      Il ne s’agit pas seulement d’un changement de nom, mais bien de statut et même de vocation. Ce nouvel Institut, qui verra le jour dès le 1er mai prochain, sera placé sous l’égide de la Faculté des arts et des sciences. L’occasion de construire des ponts avec les autres disciplines que sont l’anthropologie, l’histoire, la philosophie ou encore les sciences politiques et d’appréhender ainsi le fait religieux dans toute sa complexité actuelle.
      « On a pensé pendant longtemps que le fait religieux allait disparaître du paysage. Or, on sait très...
      0 réactions | 2 votes
      Le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx

      La «patate chaude» de l’éducation sexuelle

      15 avril 2017 | Marco Fortier | Éducation
      L’éducation sexuelle rend tout le monde mal à l’aise. Les enseignants se sentent mal formés pour parler de ces choses intimes à leurs élèves. Des parents refusent que leurs enfants soient exposés à ces contenus «osés».
      L’éducation sexuelle rend tout le monde mal à l’aise. Les enseignants se sentent mal formés pour parler de ces choses intimes à leurs élèves. Des parents refusent que leurs enfants soient exposés à ces contenus «osés».
      13 réactions | 6 votes
      Le ministre de l’Éducation devrait bientôt faire part de ses intentions au sujet du programme d’éducation à la sexualité dans les écoles primaires et secondaires.

      Les écoles ne sont pas prêtes pour le cours d’éducation à la vie sexuelle

      Des membres influents du milieu de l’éducation mettent en garde le ministre Proulx: le cours d’éducation à la vie sexuelle, que Québec envisageait d’implanter dès la rentrée de septembre prochain, n’est pas prêt.
      Des membres influents du milieu de l’éducation mettent en garde le ministre Proulx: le cours d’éducation à la vie sexuelle, que Québec envisageait d’implanter dès la rentrée de septembre prochain, n’est pas prêt.
      6 réactions | 9 votes
      Les récréations pourraient être consacrées aux activités sportives.
      Éducation

      Trouver le temps de faire bouger les enfants

      8 avril 2017 | Isabelle Porter | Éducation
      Comment s’y prendra-t-on pour ajouter une heure d’activité physique par jour à l’école comme le préconise le gouvernement ? En encadrant les récréations ou en faisant des additions sur le chemin des toilettes ?
      Comment s’y prendra-t-on pour ajouter une heure d’activité physique par jour à l’école comme le préconise le gouvernement ? En encadrant les récréations ou en faisant des additions sur le chemin des toilettes ?
      7 réactions | 1 votes
      Les rapports sexuels ou amoureux entre professeurs et étudiants ne font l’objet d’aucune réglementation dans les maisons d’enseignement supérieur.

      Amours interdits entre professeurs et étudiants

      5 avril 2017 | Marco Fortier | Éducation
      C’est un immense tabou dans les collèges et les universités. Les relations intimes entre professeurs et étudiants — surtout des étudiantes — existent depuis toujours, mais des voix s’élèvent pour encadrer ces liaisons qui causent un malaise grandissant dans les campus du Québec.
      C’est un immense tabou dans les collèges et les universités. Les relations intimes entre professeurs et étudiants — surtout des étudiantes — existent depuis toujours, mais des voix s’élèvent pour encadrer ces liaisons qui causent un malaise grandissant dans les campus du Québec.
      7 réactions | 17 votes
      L’enveloppe de 8 millions permettra de libérer une personne pour organiser l’heure d’activité sportive prévue.

      Pierre Lavoie deux fois plutôt qu’une

      4 avril 2017 | Isabelle Porter | Éducation
      En plus du projet Lab-école, le ministère de l’Éducation donne à Pierre Lavoie le mandat d’implanter une heure additionnelle d’activité physique par jour dans les écoles primaires et de faire des...
      En plus du projet Lab-école, le ministère de l’Éducation donne à Pierre Lavoie le mandat d’implanter...
      4 réactions | 5 votes
      Pierre Lavoie, initiateur du Grand défi Pierre Lavoie, est à la barre du projet Force 4.

      Des récréations plus sportives

      4 avril 2017 | Isabelle Porter | Éducation
      Pour ajouter une heure d’activité physique par jour, les écoles devront nécessairement donner un nouveau rôle aux périodes de récréation, selon Pierre Lavoie.   M. Lavoie propose pour ce faire...
      Pour ajouter une heure d’activité physique par jour, les écoles devront nécessairement donner un...
      1 réaction | 3 votes
    • Rectificatif

      3 avril 2017 | | Éducation
      Contrairement à ce qui a été avancé sur diverses tribunes, dont dans l’article du Devoir du 31 mars intitulé « Les syndicats des enseignants outrés par le projet Lab-école », le budget associé au...
      Contrairement à ce qui a été avancé sur diverses tribunes, dont dans l’article du Devoir du 31 mars...
      1 réaction | 0 votes
      «Nous avons la conviction que la meilleure défense contre des idées qui peuvent paraître offensantes n'est pas d'interdire leur accès à la place publique», affirme Peter Bonilla.

      Haro sur la censure dans les campus

      1 avril 2017 | Le Devoir | Éducation
      Peter Bonilla est un des cadres de FIRE, une organisation américaine sans but lucratif financée par des donateurs privés et vouée à la défense de la liberté d’expression dans un cadre universitaire. FIRE conseille quelque 900 personnes par année et, dans certains cas, va jusqu’à engager des actions en justice. Propos recueillis par Jean-François Nadeau.
      Quelle est votre position à l’égard de la défense de la liberté d’expression ?   Il y a bien sûr...
      0 réactions | 8 votes
      Liberté d’expression sous pression

      La censure contamine les milieux universitaires

      Peut-on discuter de tout à l’université ? De moins en moins, apparemment. Nous entrons dans une ère « de déclin de l’argumentation, de la rationalité et du politique », pense l’historien des sciences de l’UQAM Yves Gingras.
      Peut-on discuter de tout à l’université ? De moins en moins, apparemment. Nous entrons dans une ère « de déclin de l’argumentation, de la rationalité et du politique », pense l’historien des sciences de l’UQAM Yves Gingras.
      60 réactions | 70 votes
      Plus on intervient tôt dans la vie des enfants, plus on a de chances d’encadrer ceux qui ont des difficultés à apprendre. En Ontario, les classes de maternelle et de première année ont été confiées à deux professionnels plutôt qu’à un seul.

      Deux profs pour une classe

      1 avril 2017 | Marco Fortier | Éducation
      C’est « le plus grand investissement en éducation depuis une génération » en Ontario : depuis 2010, toutes les classes de maternelle à 4 ans et à 5 ans ont deux titulaires — une enseignante et une éducatrice spécialisée en petite enfance.
      C’est « le plus grand investissement en éducation depuis une génération » en Ontario : depuis 2010, toutes les classes de maternelle à 4 ans et à 5 ans ont deux titulaires — une enseignante et une éducatrice spécialisée en petite enfance.
      0 réactions | 9 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.
    En vedette

    Tous nos chroniqueurs
    Chroniques
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.
    Éditoriaux

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Idées et Libre opinion