Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    2889 résidences et 78 municipalités toujours affectées par les crues

    Vendredi matin, 78 municipalités québécoises demeurent sinistrées ; 2889 résidences sont inondées et 170 routes demeurent endommagées par la crue des eaux.
    Photo: Ryan Remiorz Archives La Presse canadienne Vendredi matin, 78 municipalités québécoises demeurent sinistrées ; 2889 résidences sont inondées et 170 routes demeurent endommagées par la crue des eaux.

    Les autorités de la sécurité publique confirment vendredi que les niveaux d’eau demeurent en décroissance dans la grande majorité des régions sinistrées par les inondations au Québec.

     

    Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, signale toutefois que le niveau du lac Saint-Louis, dans la région de Montréal, demeure élevé, mais stable.

     

    Vendredi matin, 78 municipalités québécoises demeuraient sinistrées ; 2889 résidences sont inondées et 170 routes sont toujours endommagées par la crue des eaux.

     

    La seule inquiétude qui persiste est dans la région du Lac-Saint-Jean, où les autorités sont « en mode alerte » en ce moment.

     

    « Le niveau des eaux a monté au cours des derniers jours, on surveille ça de très près », a indiqué le ministre Coiteux en point de presse.

     

    La pluie des dernières heures n’a pas aggravé la situation, mais les météorologues annoncent d’autres précipitations pour la fin de semaine.

     

    « Il y a très peu de résidences inondées dans la région et on a déployé des ressources importantes là-bas », a ajouté M. Coiteux.

     

    Des employés du ministère des Transports ont été envoyés sur le terrain et des stocks de sacs de sable ont été constitués.

     

    Pour sa part, la ministre du Travail, Dominique Vien, a annoncé une série de mesures visant à aider les sinistrés.

     

    « Nous souhaitons que [les sinistrés] puissent rénover ou encore reconstruire leurs domiciles ou leurs locaux dans les meilleurs délais, mais aussi dans les meilleures conditions », a-t-elle déclaré.

     

    Des pochettes d’informations seront ainsi mises en disponibilité aux sinistrés, sur le web et en version papier pour les aiguiller sur les précautions à prendre en matière de plomberie et d’électricité, notamment.

     

    De plus, des ententes sur la disponibilité de la main-d’œuvre et sur la prestation de services à justes prix ont été conclues avec une multitude d’organismes : l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), l’Association de la construction du Québec (ACQ), l’Association patronale des entreprises en construction du Québec (APECQ), la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec (CEGQ), la Corporation des maîtres électriciens du Québec (CMEQ) et la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ).













    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.