Jean-François Lessard se rallie à Gabriel Nadeau-Dubois

Le candidat au poste de porte-parole masculin de Québec solidaire, Jean-François Lessard
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir Le candidat au poste de porte-parole masculin de Québec solidaire, Jean-François Lessard

À moins de cinq jours du congrès de Québec solidaire, le candidat au poste de porte-parole Jean-François Lessard jette l’éponge. Il a annoncé mardi son ralliement au favori de la course, Gabriel Nadeau-Dubois.

 

« La priorité, pour moi, est de travailler à la cohésion interne du parti dans les mois qui s’en viennent. C’est dans cette optique que je me rallie à Gabriel Nadeau-Dubois », a-t-il affirmé par voie de communiqué. 

M. Lessard avait étrillé M. Nadeau-Dubois lors d’un débat organisé par Le Devoir vendredi dernier. Il avait notamment reproché à l’ex-figure de proue du « Printemps érable » de tenir un discours « extrêmement démagogue » afin de relancer le débat sur le processus d’accession à l’indépendance du Québec retenu par QS.

M. Lessard avait aussi dit regretter de voir Gabriel Nadeau-Dubois briguer les suffrages dans « le seul château fort » de QS, soit la circonscription de Gouin. « J’aurais aimé que la popularité de Gabriel serve à nous faire gagner une nouvelle circonscription », avait-il lancé durant les échanges. Sa charge contre « GND » a suscité un tollé dans les rangs de QS. 

Sous pression, M. Lessard a pris soin samedi de « retirer certains de [ses] propos ». « Je ne pense pas qu'il est un démagogue, bien au contraire. Il a su démontrer à de nombreuses reprises qu'il est un démocrate soucieux de la qualité des débats. Je ne pense pas non plus que Gabriel et son équipe tiennent pour acquis les électeurs et les électrices de Gouin », avait-il écrit sur sa page Facebook.

Trois jours plus tard, il a choisi de se rallier à la candidature de M. Nadeau-Dubois plutôt qu’à celle de l’autre aspirant porte-parole, Sylvain Lafrenière. « De par son expérience médiatique et politique, Gabriel Nadeau-Dubois a fait la preuve qu’il était capable d’occuper le poste de porte-parole », a-t-il fait valoir mardi.

 

M. Lessard a milité au cours des dernières semaines pour des alliances avec d’autres partis politiques — au premier chef le Parti québécois — afin de chasser le Parti libéral du Québec du pouvoir en 2018, qui est opposé à réformer le mode de scrutin. « Cette décision est importante. Peu importe la décision prise par les membres, il y aura des déceptions », a mis en garde M. Lessard, tout en s’engageant à « travailler avec le prochain porte-parole ».

 

M. Nadeau-Dubois s’est réjoui de cet appui surprise. « Cet appui ne change pas ma position sur les alliances avec les autres partis, qui est modérée et prudente », a-t-il toutefois précisé. L’ex-porte-parole de la CLASSE est « favorable à [l’idée d']entamer des discussions avec les partis politiques qui mettront en avant un programme résolument progressiste et indépendantiste et qui feront la promotion du mode de scrutin proportionnel ».

5 commentaires
  • Jean-Pierre Grisé - Abonné 16 mai 2017 16 h 48

    les cassettes

    vont finir par s'arreter....

    • Christian Montmarquette - Inscrit 16 mai 2017 23 h 51

      ..ça doit vous en casser, tout un party les péquistes, cette nouvelle, hein?

      Et ne vous en faites pas que ce ne sera pas la dernière.

  • Hermel Cyr - Abonné 16 mai 2017 20 h 27

    Étonnant ? pas vraiment.

    M. Lessard fut, lors du débat du Devoir, le plus vindicatif et même fonceur et ironique face à GND. Là, il se rallie. De l'oportunisme ? Les deux candidats représentent la convergence avec le PQ. J'ai hâte de voir la suite des choses.

    • Christian Montmarquette - Inscrit 16 mai 2017 23 h 54

      "Les deux candidats représentent la convergence avec le PQ." -Hermel Cyr

      C'est le Congrès qui décide chez QS; pas les porte-parole.

      - Et laissez-moi vous dire que la convergence avec le PQ a du plomb dans l'aile à Québec Solidaire pas rien qu'un peu, et c'est bien tant mieux!

    • Hermel Cyr - Abonné 17 mai 2017 15 h 54

      Vous me rassurez, je suis contre moi aussi !