Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Mots et maux de la politique Éditorialiste et responsable des débats d'idées, Antoine Robitaille scrute les mots et expressions qui sortent de la bouche des acteurs de la classe politique.
    Il a aussi la responsabilité du Devoir de philo, une série de textes inspirés des idées des grands philosophes.

    Une lessarderie anti-philosophique

    Laurent Lessard
    Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne Laurent Lessard
    Une des vedettes de ce carnet vient d’être sorti du bois par Philippe Couillard pour être lancé dans la circulation. En effet, Laurent Lessard était ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs. Samedi, il est devenu ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports en remplacement de Jacques Daoust.

    Il n’a pas tardé à se montrer généreux à l’égard de «Mots et maux de la politique» !

    Inventif, il a créé, dès lundi, une maxime au micro de Paul Arcand :

    «  Le doute, c’est la mère de tous les vices. » Ce sont les philosophes qui ont dû être insultés. Pensez à René Descartes, qui pratiquait le doute méthodique ! Un vicieux, si l’on en croit Laurent Lessard ! On pourrait croire que le ministre n’aime pas la pensée. Car il a déjà déclaré : « Non ! ON RÉFLÉCHIT PAS ! »

    En fait, la philosophie du nouveau ministre semble être une forme d’échangisme. M. Lessard, voulant souligner qu’il était en contact avec l’ancien ministre des Transports Robert Poëti, a déclaré : «Nous sommes échangés et nous allons nous échanger encore. »

    Gageons que, lors de ces échanges, les lessarderies pulluleront. Et nous serons là pour les cueillir, on vous le promet !












    Envoyer
    Fermer