Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Tempête

    La tempête de neige force la fermeture d'écoles

    15 mars 2017 | La Presse canadienne - Avec Le Devoir | Actualités sur l'environnement
    Toutes les commissions scolaires de Montréal ont annoncé mardi soir que leurs écoles seront fermées ce mercredi.
    Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Toutes les commissions scolaires de Montréal ont annoncé mardi soir que leurs écoles seront fermées ce mercredi.

    La tempête qui s’abat depuis mardi sur le territoire québécois sera « possiblement la plus importante de l’hiver ».

     

    C’est du moins ce que croit René Héroux, météorologue à Environnement Canada, parlant d’accumulations qui devraient atteindre de 15 à 40 centimètres sur l’ensemble des régions du Québec.

     

    Les précipitations de neige attendues étaient telles que plusieurs commissions scolaires du Québec ont pris les devants mardi soir en annonçant la fermeture de leurs écoles pour le lendemain. C’est ce qu’ont fait l’ensemble des commissions scolaires de Montréal. Celles situées en Montérégie et en Estrie ont pour plusieurs emboîté le pas en soirée. Ainsi, en Montérégie, tous les établissements de la Commission scolaire Marie-Victorin sont fermés, ce qui inclut les services de garde. Idem pour la Commission scolaire Val-des-Cerfs. Les écoles, les services de garde et les quatre centres de formation des adultes de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries font aussi relâche. Les quatre commissions scolaires de l’Estrie ont aussi décidé de fermer les portes de leurs établissements pour la journée de mercredi.

    La Commission scolaire de Laval doit prendre une décision tôt en matinée ce mercredi, à l’instar d’autres commissions scolaires québécoises. Les autres, situées dans les Laurentides, dans Lanaudière et dans la région de Québec principalement, n’avaient pas encore fait d’annonce à ce sujet au moment d’écrire ces lignes.

     

    Sorties de route et carambolages

     

    Alors que les conditions routières étaient très difficiles mardi dès l’heure de pointe à cause d’une importante tempête hivernale, plusieurs carambolages ont été signalés sur différentes autoroutes de l’ouest du Québec.

     

    Trois personnes ont été gravement blessées, dont une qui se trouve dans un état critique, dans deux carambolages survenus mardi après-midi à quelques kilomètres de distance l’un de l’autre, sur l’autoroute 20 en direction ouest, dans le secteur de Saint-Zotique, en Montérégie.

     

    Des automobiles et des poids lourds ont été impliqués dans les deux cas. Environ sept camions poids lourds auraient pris feu avec leur cargaison lors de la première série de dérapages. La sergente aux communications de la Sûreté du Québec, Audrey-Anne Bilodeau, indique que le conducteur d’un de ces camions serait resté incarcéré et se trouverait dans un état critique.

     

    Deux kilomètres plus loin, une deuxième série de collisions impliquant une dizaine de véhicules et de camions a fait deux blessés graves.

     

    Dans ce deuxième carambolage sur l’autoroute 20 en direction ouest, Urgence environnement a rapporté le déversement d’environ 20 000 litres d’une matière dangereuse, soit de l’hypochlorite de sodium, sur le terre-plein de l’autoroute. Le déversement provient d’un camion-citerne.

     

    En Estrie, deux carambolages sont également survenus sur l’autoroute 10. Le premier, près de Magog, a impliqué une cinquantaine de véhicules, qui circulaient en direction ouest. Douze personnes ont souffert de blessures mineures.

     

    Le deuxième est survenu une dizaine de kilomètres plus loin dans le secteur d’Eastman, sur l’autoroute 10, mais en direction est. Environ cinq véhicules étaient impliqués dans cet accident, dont une voiture de patrouille de la Sûreté du Québec. Quelques personnes ont souffert de blessures mineures. L’autoroute 10 a été fermée à la circulation pendant plusieurs heures mardi.

     

    Finalement, en début de soirée mardi, sur l’autoroute 40 en direction ouest, dans le secteur de L’Assomption, dans Lanaudière, une quinzaine de véhicules ont été impliqués dans un autre carambolage. Il y aurait possiblement eu un déversement de diesel. Personne n’aurait été gravement blessé.

     

    La Sûreté du Québec a également signalé un très grand nombre de sorties de route.

     

    À l’aéroport Montréal-Trudeau, plus de 170 des quelque 600 vols prévus pour la journée ont été annulés. Des annulations ont aussi été annoncées pour ce mercredi.
     

    Consultez l'état des vols à l'aéroport Trudeau


    Dépressions

     

    Cette tempête est l’amalgame de deux dépressions qui ont traversé le nord des États-Unis ces derniers jours. La première était située sur les Grands Lacs au niveau des États de l’Illinois et de l’Ohio et la seconde s’est formée sur la côte est américaine, indique Simon Legault, météorologue à Environnement Canada.

     

    Bien que des températures plus printanières aient titillé le Québec ces dernières semaines, il n’est pas rare que d’importantes tempêtes s’abattent sur la province à cette période de l’année.

     

    « Les soubresauts sont plus forts, puisque ça commence à se réchauffer du côté des États-Unis, explique Simon Legault. Le soleil est plus chaud et donc il y a plus d’eau qui s’évapore des océans. Le contraste est donc très fort avec la masse d’air froid qu’on a connue ces derniers jours, ce qui crée des systèmes plus vigoureux. »

     

    Quant à savoir s’il s’agit de la dernière tempête de l’hiver, il n’y a rien de plus incertain. « On a souvent de petites surprises à la fin mars ou au début avril, donc il ne faut pas s’étonner si ce n’est pas la dernière », prévient M. Legault.

     

    Tempête de neige: Environnement Canada prévoit jusqu’à 40 cm de neige













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires


    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.