Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    L’État comme levier…

    21 mars 2017 | Gérard Vincent, membre du PQ Chertsey, le 17 mars 2017 | Emploi

    Les statistiques ont démontré que, dans le Canada, le Québec était bon dernier quant au revenu disponible. Avec un taux de chômage dans la moyenne canadienne, l’État québécois demeure le seul capable de donner un peu d’oxygène à un marché du travail en voie de cheap labour, autrefois tant décrié. Dans son budget prochain, le gouvernement Couillard va offrir des baisses d’impôt, faisant fi de la seule redistribution de la richesse que sont les taux d’imposition. Sans plus réfléchir, on va offrir aux plus riches les fruits de l’austérité payés durant des années par chaque Québécois. Alors qu’il aurait été si simple pour l’enrichissement de tous d’augmenter la déduction personnelle de chaque contribuable. Et que dans le même ordre d’idées, on puisse hausser immédiatement le salaire minimum à 15 dollars. De plus, donner l’exemple pour tous ceux qui en ont fait les frais, en relevant substantiellement les salaires des employés de l’État quitte à investir dans leur formation. Un rattrapage est nécessaire, qui donc osera donner le coup de barre ? L’élite a quant à moi eu plus que sa juste part !













    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.