Un BEI pour les enquêtes sur les policiers, demandent «Le Devoir» et Québecor

Photo: Commission Chamberland Julie Carlesso représente Le Devoir et Québecor devant la Commission Chamberland

Devant la commission Chamberland, mardi, Le Devoir et Québecor ont demandé que toute enquête touchant une allégation d’infraction criminelle commise par un policier soit menée par un organe indépendant. Ce serait donc une instance du type du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), peut-être même celui-ci, qui mènerait de telles enquêtes, et non le département des affaires internes d’un service de police, a plaidé leur procureure, Me Julie Carlesso. « La mise sur pied du BEI, il y a quelques années, constitue une avancée pour l’impartialité et l’indépendance des enquêtes criminelles visant des policiers, mais également pour la confiance du public envers ces organisations et, de façon plus générale, envers l’administration de la justice », a plaidé Me Carlesso.