Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Le nouveau roman de Paul Auster finaliste du Man Booker Prize

    14 septembre 2017 |Agence France-Presse | Livres

    Londres — Le nouveau roman de l’écrivain américain Paul Auster, 4321, est l’un des six ouvrages finalistes de l’édition 2017 du prestigieux Man Booker Prize, décerné au meilleur roman original en langue anglaise, a annoncé mercredi l’institution à Londres. Fin connaisseur des ficelles narratives, Paul Auster revient après plusieurs années d’absence avec 4321, un ouvrage qui imagine quatre vies différentes à son personnage principal, Archie Ferguson. Autre finaliste, l’Américaine Emily Fridlund, dont le premier roman, History of Wolves, a été acclamé par la critique outre-Atlantique. L’ouvrage raconte l’histoire de Madeline, une jeune fille solitaire qui habite au fond des bois avec ses parents et qui va être fascinée par ses nouveaux voisins. Dernier Américain en lice : George Saunders avec son roman Lincoln in the Bardoa, qui explore la mort du fils d’Abraham Lincoln, Willie, à l’âge de 11 ans. Deux auteures britanniques sont également en compétition pour le prestigieux prix. Fiona Mozley, diplômée de l’Université de Cambridge, signe à 29 ans avec Elmet son premier roman qui traite de la question de la propriété dans la campagne anglaise. L’Écossaise Ali Smith, avec Autumn, interroge le temps qui passe. Enfin, le Pakistanais Moshin Hamid, qui a aussi la nationalité britannique, a été sélectionné pour son ouvrage Exit West qui traite de l’immigration et de la guerre civile dans un pays du Moyen-Orient qu’il ne nomme pas. Le gagnant de ce prix sera annoncé le 17 octobre à Londres et remportera la somme de 64 000 $.













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.