Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous

    DanseFlux RSS de la section Danse

      La chorégraphe Martine Époque est considérée comme l’une des mères de la danse contemporaine du Québec.

      Décès de Martine Époque, l'une des mères de la danse contemporaine

      22 janvier 2018 | Catherine Lalonde | Danse
      Son nom est méconnu. Elle est pourtant l'une des mères de la danse contemporaine d’ici. Et c’est toute une communauté qui est frappée par le deuil à la suite du soudain décès de la chorégraphe, le 18 janvier, à 76 ans.
      Son nom est méconnu. Elle est pourtant l'une des mères de la danse contemporaine d’ici. Et c’est toute une communauté qui est frappée par le deuil à la suite du soudain décès de la chorégraphe, le 18 janvier, à 76 ans.
      1 réaction | 7 votes
      Dans «Confidences sur l’oreiller», Dulcinée Langfelder incarne certains de ses rêves, cueillis sur dictaphone au sortir du sommeil, relivrés en voix «off», chuchotés.
      Critique Danse

      Rêves de sommeil léger

      20 janvier 2018 | Catherine Lalonde | Danse
      Dulcinée Langfelder livre, voix et vidéo à l’appui, un «one woman show» sur ses rêves.
      Dulcinée Langfelder livre, voix et vidéo à l’appui, un «one woman show» sur ses rêves.
      0 réactions | 1 votes
      Mélanie Demers imagine l’espace du stationnement, où se tiendra «Icône Pop», comme un temple urbain où se brouillent les frontières entre le sacré et le profane.
      Entrevue

      «Icône Pop»: rituel pour icône contemporaine

      20 janvier 2018 | Mélanie Carpentier | Danse
      Passant d’une église en Italie à un stationnement souterrain à Montréal, les espaces qu’investit Mélanie Demers avec Icône Pop sont pour le moins insolites. Dans ce court solo performatif présenté...
      Passant d’une église en Italie à un stationnement souterrain à Montréal, les espaces qu’investit...
      0 réactions | 0 votes
      Qui d’autre que Manuel Roque pourrait incarner le joggeur compulsif que Jacques Poulin-Denis poussera à l’essoufflement dans «Running Piece»? L’interprète se frotte à une nouvelle épreuve d’endurance en se lançant dans une course effrénée sur un tapis roulant.

      Donner corps à de la résistance

      13 janvier 2018 | Mélanie Carpentier | Danse
      Engagés contre les formatages induits par nos sociétés de consommation, bon nombre d’artistes de danse, au lieu de concevoir des échappatoires au réel, continuent de se mesurer à lui avec vigueur....
      Engagés contre les formatages induits par nos sociétés de consommation, bon nombre d’artistes de...
      0 réactions | 0 votes
      Plusieurs éléments de «Cosmic Love» semblent pensés pour nourrir le travail des danseurs plutôt que les spectateurs.
      Critique danse

      Dans une galaxie très lointaine

      7 décembre 2017 | Catherine Lalonde | Danse
      Pour la première chorégraphie de groupe qu’elle signe en solo, Clara Furey fait le pari, risqué, de ne miser pratiquement que sur un seul élément de composition : le travail des énergies. Les sept...
      Pour la première chorégraphie de groupe qu’elle signe en solo, Clara Furey fait le pari, risqué, de...
      0 réactions | 3 votes
      Dans un écrin spectaculaire huilé, les danseurs des Ballets jazz de Montréal enchaînent les tableaux sur les chansons emblématiques de Cohen. 
      Critique danse

      «Dance Me»: Cohen ébréché

      6 décembre 2017 | Mélanie Carpentier | Danse
      Le décalage est brutal lorsqu’on passe, en l’espace de quelques heures, de l’exposition hommage à Leonard Cohen du Musée d’art contemporain à la scène du Théâtre Maisonneuve, en ce soir de première de...
      Le décalage est brutal lorsqu’on passe, en l’espace de quelques heures, de l’exposition hommage à...
      0 réactions | 17 votes
      L’artiste Clara Furey explore les frontières de sa propre radicalité, finalement fort mouvantes.
      Entrevue

      Le corps-cosmos de Clara Furey

      2 décembre 2017 | Catherine Lalonde | Danse
      Comment appliquer des concepts physiques, simples et complexes, au corps humain ? Comment les chorégraphier ? Telles sont les questions posées par Clara Furey, artiste habituée aux collaborations...
      Comment appliquer des concepts physiques, simples et complexes, au corps humain ? Comment les...
      0 réactions | 1 votes
      Le diptyque «Être humain» nous rappelle que l'humain, en plus d'être fragile, n'est ni plus ni moins qu'un animal comme les autres.
      Critique danse

      «Être humain»: l’humain est un animal faillible

      1 décembre 2017 | Mélanie Carpentier | Danse
      Le diptyque Être humain laissant place à deux jeunes chorégraphes émergentes à de quoi intriguer et désorienter. Si Ingrid Vallus nous rappelle que l’humain est ni plus ni moins un animal comme les...
      Le diptyque Être humain laissant place à deux jeunes chorégraphes émergentes à de quoi intriguer et...
      1 réaction | 3 votes
      Le prix Découverte honorait cette année l’interprète Paige Culley. 

      Les 7es Prix de la danse prennent un tournant politique

      1 décembre 2017 | Catherine Lalonde | Danse
      Elle était émouvante, cette cérémonie de remise des Prix de la danse de Montréal. Émouvante parce que les lauréats, autant que les présentateurs de cette 7e édition, ont assumé, chacun pour soi et en...
      Elle était émouvante, cette cérémonie de remise des Prix de la danse de Montréal. Émouvante parce...
      0 réactions | 4 votes
      À demi-nue, un jupon autour des hanches, Sarah Elola apparaît avec un cube en bois en équilibre sur la tête avant qu'il ne se dirige vers le sol et devienne socle.
      Critique danse

      «La pileuse»: corps sculptural, statue colossale

      25 novembre 2017 | Mélanie Carpentier | Danse
      Inspirée par les danses et les chants des femmes pileuses de céréales du Burkina Faso, pays de son enfance, Sarah Elola dans son second solo propose une traversée de somptueux états de corps. La...
      Inspirée par les danses et les chants des femmes pileuses de céréales du Burkina Faso, pays de son...
      0 réactions | 3 votes
      Karina Champoux et Mark Medrano
      Critique danse

      «Trois»: rencontre du troisième type

      24 novembre 2017 | Mélanie Carpentier | Danse
      Alors que son solo d’adieu est actuellement en gestation, le chorégraphe Paul-André Fortier propose une avant-dernière pièce taillée sur mesure pour trois interprètes. Fine démonstration du travail de...
      Alors que son solo d’adieu est actuellement en gestation, le chorégraphe Paul-André Fortier propose...
      0 réactions | 2 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.