Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Connectez-vous
    Un 9 septembre à Toronto

    Coup de coeur et coup de gueule au TIFF

    Odile Tremblay
    9 septembre 2017 17h01 |Odile Tremblay | Cinéma | Chroniques
    Photo: TIFF

    Coup de coeur

    Photo: Courtoisie du TIFF «The Rider» présente l'histoire d'un jeune cowboy qui doit abandonner les rodéos et les chevaux après une blessure.

    The Rider de la cinéaste Chloé Zhao, couronné en mai à Cannes à la Quinzaine des réalisateurs. Un film magnifiquement réalisé, vraie leçon de cinéma, avec une sensibilité et un amour de la nature dans l’Amérique profonde qui rappelle les premières oeuvres de Terrence Malick. Cette histoire de jeune cowboy qui doit abandonner les rodéos et les chevaux après une blessure, avec une vraie famille à l’interprétation, constitue une troublante métaphore des rêves brisés de l’Amérique.

     

    Coup de gueule

    Photo: Courtoisie du TIFF Jessica Chastain joue les femmes implacables dans «Molly's Game».

    La misère des riches. Bien des rendez-vous de films voudraient avoir ces problèmes, mais… Toutes ces queues qui s’étirent avec des festivaliers sur leurs cellulaires, ces horaires où les bons films se court-circuitent, ces choix déchirants à faire, créent des frustrations perpétuelles. Ainsi j’ai raté Molly’s Game d’Aaron Sorkin avec Jessica Chastain qui joue les femmes implacables, comme dans le prochain film de Xavier Dolan. Grrr ! « Le TIFF est un festival que tout le monde aime détester, me disait un Français… Mais on n’aurait pas idée de le manquer. »













    Envoyer
    Fermer
    Les plus populaires

    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.