Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    CinémaFlux RSS de la section Cinéma

      • video
      Dans ce film, les jeunes acteurs ne manquent pas de conviction.

      «Les rois mongols»: il était une fois dans l’Est

      23 septembre 2017 | Manon Dumais | Cinéma | ★★★
      Qui de mieux qu’une ado rebelle pour illustrer le Québec de l’après-Révolution tranquille ? Certes, la métaphore manque peut-être de finesse, mais entre les mains de Nicole Bélanger, qui coscénarise...
      Qui de mieux qu’une ado rebelle pour illustrer le Québec de l’après-Révolution tranquille ? Certes,...
      0 réactions | 3 votes
      • video
      L’actrice Halle Berry oeuvre au sein des Statesman, équivalent états-unien des Kingsman.

      «Kingsman»: Au service secret du monde entier

      23 septembre 2017 | François Lévesque | Cinéma | ★★★ 1/2
      Issu des banlieues pauvres de Londres, Eggsy est devenu le protégé de Harry Hart, agent ultrasecret à l’agence Kingsman, qui, dans l’ombre, veille au bon devenir de la Grande-Bretagne et du monde en...
      Issu des banlieues pauvres de Londres, Eggsy est devenu le protégé de Harry Hart, agent ultrasecret...
      0 réactions | 0 votes
      • video
      Rien n’est d’ailleurs idéalisé dans «Beach Rats», pas même la beauté juvénile des protagonistes baignant souvent dans une lumière très crue, au milieu d’espaces exigus, sans éclat, ou trop clinquants.

      «Beach Rats»: Blues sur la plage

      23 septembre 2017 | André Lavoie | Cinéma | ★★★ 1/2
      La démarche d’Eliza Hittman (It Felt Like Love) dans Beach Rats évoque celle d’autres cinéastes pour qui la sexualité apparaît ambiguë, pleine de surprises, tels Claire Denis (Beau travail), Lynne...
      La démarche d’Eliza Hittman (It Felt Like Love) dans Beach Rats évoque celle d’autres cinéastes pour...
      0 réactions | 1 votes
      • video
      Emma Stone et Steve Carrell prennent les traits des opposants mythiques: Billie Jean King et Bobby Riggs.

      «La bataille des sexes»: duel sur le court

      23 septembre 2017 | Manon Dumais | Cinéma
      En remportant le titre féminin à l’US Open, Sloane Stephens n’en croyait pas ses yeux lorsqu’on lui a remis un chèque de 3,7 millions. Qu’une somme aussi faramineuse soit un jour versée à une joueuse de tennis était impensable dans les années 1960. 
      En remportant le titre féminin à l’US Open, Sloane Stephens n’en croyait pas ses yeux lorsqu’on lui a remis un chèque de 3,7 millions. Qu’une somme aussi faramineuse soit un jour versée à une joueuse de tennis était impensable dans les années 1960. 
      0 réactions | 6 votes
      Le cinéaste allemand Wim Wenders avec l’actrice Alicia Vikander

      Une étrange histoire d’amour ouvre le festival de Saint-Sébastien

      23 septembre 2017 | Diego Urdaneta - Agence France-Presse | Cinéma
      L’étrange histoire d’amour de Submergence, du vétéran allemand Wim Wenders avec l’oscarisée Alicia Vikander, a ouvert vendredi le Festival du film de Saint-Sébastien, dans le nord de l’Espagne, où le...
      L’étrange histoire d’amour de Submergence, du vétéran allemand Wim Wenders avec l’oscarisée Alicia...
      0 réactions | 0 votes
      • video
      La crise de la cinquantaine constitue un sujet glissant à voir Brad (Ben Stiller) à l'aube de ce tournant visiblement pénible.

      «Brad’s Status»: L’heure des bilans

      23 septembre 2017 | André Lavoie | Cinéma | ★★ 1/2
      Mike White affiche une drôle de tête… et une drôle de carrière, d’un éclectisme étonnant, surtout comme scénariste : The Good Girl et The Emoji Movie côtoient Nacho Libre et Beatriz at Dinner. Il...
      Mike White affiche une drôle de tête… et une drôle de carrière, d’un éclectisme étonnant, surtout...
      0 réactions | 0 votes
      • video
      Le cinéaste Carlo Guillermo Proto occulte volontairement une dimension qui saute aux yeux du spectateur : Denis, le père, Peggy, la mère, et Lauviah, leur fille, sont non-voyants.

      «La résurrection d'Hassan» — Voir au-delà du visible

      22 septembre 2017 | André Lavoie | Cinéma | ★★★★
      Ils traversent notre monde dans le noir absolu, mais ne sont jamais plongés dans la grande noirceur, celle de l’anonymat par exemple. Partout où passe la famille Harting, surtout lorsqu’elle se met à...
      Ils traversent notre monde dans le noir absolu, mais ne sont jamais plongés dans la grande noirceur,...
      0 réactions | 1 votes
      • video
      «Stronger» touche des cordes sensibles dans l’inconscient collectif américain.

      «Stronger» — Grandir, deux jambes en moins

      22 septembre 2017 | Odile Tremblay | Cinéma | ★★
      La trajectoire de Jeff Bauman, jeune homme qui perdit ses deux jambes durant l’attentat de Boston en 2013 dans les coulisses du marathon fatidique, est devenue symbole de résilience pour sa ville...
      La trajectoire de Jeff Bauman, jeune homme qui perdit ses deux jambes durant l’attentat de Boston en...
      0 réactions | 0 votes
      Bien que résolument tourné vers l’avenir, le cinéaste n’a pu refuser l’invitation de la Cinémathqèue.

      Charles Binamé sous le signe de la diversité

      22 septembre 2017 | Manon Dumais | Cinéma
      Il y a quelques années, Charles Binamé offrait à la Cinémathèque québécoise une quarantaine de boîtes contenant des photos de plateau, des scénarios et des storyboards. Ce don ayant suscité beaucoup...
      Il y a quelques années, Charles Binamé offrait à la Cinémathèque québécoise une quarantaine de...
      0 réactions | 3 votes
      Vitrine musique

      Give More Love, Ringo Starr

      22 septembre 2017 | Sylvain Cormier | Cinéma | ★★★
      Ringo Starr, le backbeat fait homme de l’histoire du rock, brandit son « peace and love » à toutes les occasions, comme les figurines qui répètent une phrase quand on pèse sur un piton. À d’autres, on...
      Ringo Starr, le backbeat fait homme de l’histoire du rock, brandit son « peace and love » à toutes...
      0 réactions | 3 votes
      Justin Leyrolles-Bouchard interprète Félix Leclerc à 12 ans, tandis que Roy Dupuis joue le rôle de son père. Ici avec le cinéaste Francis Leclerc.

      Leclerc, le père par le fils

      21 septembre 2017 | François Lévesque | Cinéma
      Au Festival de cinéma de la ville de Québec, c’était soirée de clôture mercredi avec le dévoilement en première mondiale du nouveau film de Francis Leclerc: «Pieds nus dans l’aube». Ce long métrage, on l’attendait avec impatience. 
      Au Festival de cinéma de la ville de Québec, c’était soirée de clôture mercredi avec le dévoilement en première mondiale du nouveau film de Francis Leclerc: «Pieds nus dans l’aube». Ce long métrage, on l’attendait avec impatience. 
      0 réactions | 34 votes
      Des films comme «Bon Cop Bad Cop 2» et «De père en flic 2» (sur la photo) agissent comme des locomotives pour toute l’industrie du cinéma québécois. 

      L’été a été bon pour le cinéma québécois

      21 septembre 2017 | Caroline Montpetit | Cinéma
      Les Québécois aiment leurs films et vont les voir en salle. C’est ce que dévoilent les dernières données sur la fréquentation estivale des salles de cinéma au Québec, compilées par CINEAC. Selon ces...
      Les Québécois aiment leurs films et vont les voir en salle. C’est ce que dévoilent les dernières...
      0 réactions | 0 votes
      Robin Aubert, avec «Les affamés», a impressionné le jury par son œuvre hybride d’art et d’essai qui raconte l’histoire d’humains survivants traqués par des vampires zombies.

      «Les affamés» de Robin Aubert primé au 42e TIFF

      18 septembre 2017 | Odile Tremblay | Cinéma
      Le très beau et très stylisé Les affamés, de Robin Aubert, a remporté le prix du meilleur long métrage canadien au TIFF, ce dimanche à Toronto. Et vraiment, ce film qui vole entre les genres, mariant...
      Le très beau et très stylisé Les affamés, de Robin Aubert, a remporté le prix du meilleur long...
      0 réactions | 3 votes
      Le réalisateur québécois Jean-Marc Vallée

      Jean-Marc Vallée récompensé pour «Big Little Lies» aux Emmy

      18 septembre 2017 07h45 | La Presse canadienne | Cinéma
      Le réalisateur québécois Jean-Marc Vallée a remporté un prix Emmy pour la série «Big Little Lies», dimanche soir. Les acteurs Laura Dern et Alexander Skarsgard, qui tiennent des rôles dans la série, ont également été récompensés.
      Le réalisateur québécois Jean-Marc Vallée a remporté un prix Emmy pour la série «Big Little Lies», dimanche soir. Les acteurs Laura Dern et Alexander Skarsgard, qui tiennent des rôles dans la série, ont également été récompensés.
      1 réaction | 3 votes
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.