Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Démystifier le règlement de sinistre auto

    En partenariat avec le Groupement des assureurs automobiles (GAA)

    9 octobre 2017
    Il n’est jamais plaisant d’être impliqué dans un accident d’auto… que ce soit de notre faute ou pas. Si ça vous arrive, voici les différentes étapes à suivre pour mener à bien votre réclamation et retrouver votre véhicule dans les meilleurs délais.

    Sur les lieux de l’accident

    S’il y a des blessés, appelez les services d’urgence sans attendre. Personne n’est blessé ? Vous n’avez qu’à remplir un Constat amiable. Vous pouvez utiliser sa version papier ou mieux encore, l’application mobile. Si vous n’avez pas accès à l’un ou à l’autre, vous devez tout de même vous identifier et échanger les informations pertinentes avec l’autre conducteur impliqué : nom, adresse, numéros de téléphone, ainsi que les numéros de permis de conduire, d’attestation d’assurance et de certificat d’immatriculation.

    Ne tardez pas à contacter votre assureur

    Un expert en sinistre sera attribué à votre dossier. Il vérifiera la validité de votre contrat d’assurance auto et les protections incluses. Il déterminera également votre niveau de responsabilité dans l’accident.

    C’est en effet votre assureur qui détermine votre responsabilité… et non les policiers.

    Déterminer votre niveau de responsabilité

    C’est à l’aide des différents scénarios d’accident que l’on retrouve dans la Convention d’indemnisation directe (CID) que votre assureur pourra établir votre niveau de responsabilité à 0 %, 50 % ou 100 %.

    Celui-ci aura un impact sur votre indemnisation :
    • Si vous êtes responsable, vous serez indemnisé si votre police d’assurance couvre la collision (chapitre B du contrat). Vous devrez alors payer une franchise.
       
    • Si vous n’êtes pas responsable, vous serez indemnisé sous la garantie responsabilité civile (chapitre A du contrat). Vous n’aurez pas de franchise à payer.

    Votre assureur inscrira le sinistre à votre dossier au FCSA

    Le Fichier central des sinistres automobiles (FCSA) contient tous les sinistres survenus au Québec au cours des six dernières années. Votre niveau de responsabilité apparaîtra dans votre dossier. Et si c’est votre ami qui était au volant de votre véhicule au moment de l’accident ? Le sinistre sera inscrit à son dossier, et non au vôtre, même si c’est vous qui faites la réclamation à votre assureur.

    Et la réparation du véhicule ?

    Un estimateur en dommages automobiles, à l’emploi de votre assureur ou indépendant, aura pour tâche d’évaluer les coûts de réparation. Il tiendra compte des techniques de réparation en vigueur et des options que vous avez choisies dans votre contrat d’assurance auto. Votre assureur utilisera cette information pour déterminer si votre véhicule sera réparé ou s’il sera déclaré perte totale. En général, un véhicule est déclaré perte totale si le coût des réparations est plus élevé que sa valeur. Pour ce faire, votre assureur tiendra compte des coûts de réparation liés au sinistre, l’âge du véhicule, son état général et sa valeur sur le marché.

    Puis-je choisir mon réparateur ?

    Bien sûr, si vous connaissez un garagiste à qui vous faites confiance et que vous n’avez aucun doute sur ses compétences, vous pouvez très bien lui demander de remettre votre véhicule en état. Toutefois, assurez-vous que les travaux soient effectués conformément au devis convenu avec votre assureur.

    Pour en savoir davantage sur le règlement de sinistre auto, visitez le site web du Groupement des assureurs automobiles.












    Envoyer
    Fermer